rpg sur la ville de new-york
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey bienvenue à toi Invité et merci de ton inscription.
Nous avons besoins d'homme sur le forum, merci de privilégier les rôles masculins s'il vous plaît
Hello les poussins, pensez à venir vous recensez si vous souhaitez rester parmis-nous ICIII
Chers futurs membres, nous ne voulons pas de membres kleenex donc si vous ne souhaitez vraiment pas vous investir à fond ne venez pas Wink

Partagez | 
 

 I already warned you, I told you twice ☄ Cassandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

✎ à new york depuis le : 02/09/2016
✎ anniversaire : 25/05/1991
✎ messages : : 61
✎ avatar : Nicolas Simoes
✎ autres persos : no one

✎ to do list : -


I already warned you, I told you twice ☄ Cassandre || Lun 3 Oct - 14:48

Cassandre & DimitrisLike a fighting animal
I'm about to take you down
Loading up a cannonball
I'm a fire at you now
I already warned you, I told you twice

♫ ♪ ♫ Afrojack - Three Strikes ft. Jack McManus

Ce bar avec ses murs en pierre, lui donnant un aspect de cave privée ou rustique grâce au jeu de lumières, j'y prenais goût quand je m'y rendais uniquement muni de ma carte d'identité prouvant au besoin que je dépassais allègrement l'âge légal pour fréquenter ce genre d'établissement. Avec mon quart de siècle, rares étaient devenues les situations dans lesquelles on persévérait à me l'exiger, mais je ne perdais rien de cette fierté à brandir ce passeport avec mes origines écrites noir sur blanc au dessus d'une impression en relief. il advenait que je m'y ramène avec plusieurs pochettes empruntées au disquaire d'une petit boutique sur la Sixième d'East Village, près de la sortie vers Brooklyn. Pour apprendre à varier mes compilations, pour proposer aux habitués des lieux autre chose que la sempiternelle même rengaine de ptiches et de drops. J'aimais l'inventivité, ce qui accroissait la difficulté à mixer un set complet de manière parfaite, mais ca me plaisait bien davantage que de servir la même soupe à longueur de mois.

Comme partout à New York, la ville qui ne s'endort jamais, le bar était déjà à moitié rempli quand j'ai franchi le pas de la porte pour ensuite me signaler entre deux tabourets hauts car plus aucune place n'était vacante devant le comptoir alors que parmi les tables une dizaine de chaises pouvait encore s'acquérir. Je me plaisais à débarquer un peu à l'avance, y commander un gin tonic et ne pas me presser pour raccorder tous les fils avant l'heure initialement prévue de ma prise des commandes de la seconde pièce - la plus spacieuse - où j'y tiendrais mon activité. L'une de celles qu'on apprend à maîtriser pour se faire un brin de réputation mais surtout des sous importants qui passeront tous dans le loyer. Aucune recette miracle n'existait quand on ne possédait ni licence ni doctorat, et ce dans tous les domaines. Il fallait trimer, sauter sur les occasions qui s'affichaient et ne pas avoir peur de l'inconnue. Ca tombait bien puisque j'étais immunisé de cette phobie et avare de découvrir des nouveautés à chaque jour. Dans la musique électronique, les bases s'assimilaient en toute facilité. De là, rien n'était plus simple que de mixer. Libre à nous ensuite de corser le boulot ou de se contenter de balancer le truc le plus trivial du monde. Ce soir-là, j'avais décidé d'innover mon style.

Mais pas dès le début, où je verrouillais mes compétences en la matière pour rameuter un minimum de public avant de me tenter à des folies novatrices. Ca se déhanchait à ma plus grande joie lors de ces deux premières heures d'échauffement; joie qui fut teinte par certains comportements que je ne tolérais pas vraiment. Une des passionnées abandonna son verre à moitié plein sur le rebord de la table, à quelques centimètres des câbles d'alimentation et de la logistique dont je faisais usage. Le matériel aurait été le mien, je ne lui en aurais pas tenu rigueur, la laissant profiter à fond. Cependant tout ce dont je disposais ne m'appartenait nullement mais était le propriété de l'un des deux gérants du bar, ou plutôt d'un de ses amis proches. Je ne pouvais pas lâcher mes platines, sans quoi le son s'arrêterait net pour que l'ambiance devienne morbide avec ces gens que j'ai réussi à attirer devant ma table de mixage et qui représentait un bon petit paquet d'adhérents à ce que je parvenais à envoyer dans leurs oreilles. Je portais mon attention plus longuement sur cette fille animée par l'envie de danser jusqu'à ce qu'elle me remarque. A ce moment, je pointais approximativement sa boisson du doigt pour qu'elle comprenne le risque, mais elle me sourit et ne cessa pas une seule seconde de se trémousser au premier rang de ma session. Je me ravisais d'insister tout d'abord, car je préparais un scratch suivi dans la foulée d'un flanger, ce qui nécessitait une certaine concentration pour ne pas ruiner la soirée sur un détail. Une fois le drop activé, je pourrais repasser à une main et mimer à la brune de soit vider son verre, soit le garder en main. Malgré mon occupation, mon regard se pointait en allers-retours successifs sur elle puis sur mes boutons, puis sur elle et à nouveau sur mes pads .. Puis sur elle .. Je la sentais dans le mood, ce qui ne ne me ferait pas changer d'avis sur ce liquide à une coudée du système électrique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



Re: I already warned you, I told you twice ☄ Cassandre || Jeu 6 Oct - 16:59

I already warned you, I told you twice
Faire la fêtée était l’un des commandements de Cassandre. Le premier, pour être tout à fait honnête. Dès qu’elle le pouvait, la jeune brune était la première à être de sortie, n’importe où dans la ville de New York. Elle ne laissait aucun quartier de la ville passer  à la trappe, en fait, tant qu’il y avait de l’alcool, beaucoup de monde, et de la bonne musique, ça lui allait très bien. Le reste, elle pouvait très bien s’en charger elle même. D’ailleurs, la plupart des gens qui la connaissaient se demandaient comment elle arrivait à maintenir son niveau scolaire excellent tout en étant constamment en vadrouille. Elle aussi se demandait comment elle faisait quelques fois, mais elle y arrivait alors… Elle ne s’en souciait pas tellement. Et même si ce n’était pas le cas… En réalité, elle ne s’en soucierait pas tellement non plus, de son avis. C’était son mode de vie, elle se plaisait à vivre de façon insouciante et impulsive, gérant les choses comme elles venaient au jour le jour. Les responsabilités finiraient par lui tomber dessus bien assez rapidement comme ça, pas la peine de chercher à les provoquer.

Ce soir là, Cassandre avait décidée de se rendre dans un bar qu’elle connaissait assez bien. En fait, elle faisait le tri depuis déjà assez longtemps pour repérer les bons établissements des mauvais, et celui ci, elle l’appréciait plutôt bien. Quand elle voulait se trouver un beau mâle pour un soir, elle savait que cet établissement était le meilleur dans ce domaine. De nouvelles têtes y étaient constamment visibles, et le changement, elle aimait ça. La variabilité, c’était plutôt son truc. Même si elle tapait toujours dans le même style de garçon, c’est vrai. Tout ce qu’elle voulait, c’était être en bonne compagnie et prendre un peu de bon temps avant de retourner en cours le lendemain. Et ce soir, la jeune Weaver avait décidée de taper fort, se vêtissant de l’une de ses tenues des plus attrayantes aux yeux de ces messieurs. Perchée comme à son habitude sur des hauts talons, elle s’était dirigée vers le bar d’une démarche féline pour se commander quelque chose à boire. Légalement, elle n’avait pas encore l’âge, c’était bien vrai, mais en réalité, elle n’avait jamais eut de problèmes à ce niveau là. Il lui suffisait de servir l’un de ses magnifiques sourires au barman et de se pencher un peu en avant pour au final obtenir ce qu’elle voulait. Et ç’en était tellement facile qu’à force, ce n’était même plus amusant.

Une fois son verre servit, la jolie brune s’était dirigée vers la piste, se frayant facilement un chemin jusqu’au coin de la scène, son endroit préféré pour se défouler et attirer les regards, aussi. Même si elle n’avait pas besoin de se trouver à un endroit en particulier pour que les gens se retournent sur elle. Ils finissaient toujours par le faire. Une fois arrivée à destination, Cassandre déposa son verre sur une table après en avoir but une longue gorgée. Se laissant emportée par la musique, la belle brune avait fermée les yeux, et laissait son corps bouger à sa guise sur le rythme endiablé de la musique. Elle se sentait bien, détendue, et pour une fois, assez sobre. Mais elle finit par sentir qu’un regard était posé sur elle. Elle finit par ouvrir les yeux, regardant autour d’elle pour finalement se rendre compte que c’était ce beau DJ qui l’observait. Il lui fit un signe de la main, guidant le regard de Cassandre sur son verre qui se trouvait non loin des installations électriques. La brune sourit, continuant à danser sans détacher une seule seconde son regard du musicien. En fait, elle le trouvait plutôt mignon. Certainement plus âgé qu’elle, mais parfaitement à son goût. et puis, l’âge, sérieusement, qui s’en souciait pour seulement un soir? Pas elle, en tout cas. Cassandre finit finalement par récupérer son verre, et le vida d’un coup sec, sentant le taux d’alcool monter progressivement dans son organisme. Elle finit par regarder l’heure. Il était tard, et elle savait qu’un autre DJ n’allait pas tarder à prendre la place de celui-ci. Elle venait assez souvent pour savoir que ce bar aimait alterner deux styles, voir même trois en une seule soirée. Elle reposa alors son verre au même endroit, vide cette fois ci, en ne quittant pas le beau brun du regard. Elle s’éloigna ensuite à reculons, son regard toujours fixé sur lui, et se dirigea vers les box VIP du bar, qui se trouvaient à l’arrière. A chaque fois qu’elle venait, elle en réservait toujours un, parce que ça pouvait toujours être utile. Et elle voulait faire comprendre par cela qu’à la fin de la performance du beau brun, il avait de la bonne compagnie qui l’attendait non loin.

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
 

I already warned you, I told you twice ☄ Cassandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Killers
» 07. I told you so
» I'd like to see your head flying above the trees ~ Aaron&Apo
» I'm grieving for your tears • Ft Alice O'Connel
» Jain | One day baby we'll be old and think about all the stories we could have told

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APPLE PIE ™ :: Croquer la pomme à pleines dents :: Manhattan-